AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La noblesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Florian
Fondateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 27
Localisation : Montréal, Québec
Pouvoirs : Les pouvoirs des vampires
Date d'inscription : 05/09/2006

Portrait
Nom complet: Joseph Florian Louis-Jules Lorenzo, baron de Valenmont

MessageSujet: La noblesse   Dim 22 Juin 2008 - 4:29

La noblesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre


Hiérarchie des titres de noblesse

Il n'y avait pas de vraie hiérarchie des titres proprement dite sous l'Ancien Régime. Se distinguaient la famille royale (roi, reine, enfants et petits-enfants de France) et les princes du sang. La seule distinction réelle est ensuite entre noblesse dite «titrée» — le titre étant celui de duc, quand il est accompagné de la dignité de pair de France et noblesse non titrée. La noblesse titrée avait droit à des préséances protocolaires sur les autres nobles, par exemple un tabouret pour les duchesses. La catégorie mouvante des princes dits «étrangers», grands lignages d'abord étrangers puis «naturalisés» en France maison de Clèves, maison de Guise, famille de Rohan, etc., tantôt recoupait celle des ducs et pairs, tantôt venait s'intercaler entre princes du sang et ducs et pairs.

La hiérarchie des familles se faisait notamment sur la base de critères tels que :

  • l'ancienneté de la famille (noblesse immémoriale, noblesse d'extraction chevaleresque, etc.)
  • l'illustration (personnages s'étant distingués au cours de leur vie)
  • les alliances et les parentés (qualité des familles nobles épousées)
  • les services
  • le train de vie
  • les possessions

Cependant, Napoléon en recréant une noblesse d'Empire, qui s'apparente d'ailleurs plus à une titulature héréditaire qu'à une noblesse de sang, introduisit une hiérarchie des titres inspirée du système anglais et qui s'est maintenue sous la Restauration. Nous trouvons depuis par ordre croissant : écuyer, chevalier, baron, vicompte, compte, marquis, duc et prince; les titres de vicomte et de marquis n'existant pas sous l'Empire ont été recréés après sa chute et intégrés dans la hiérarchie.

Le titre de Baron peut, à certains égards, être considéré comme le plus haut de cette liste. En effet, outre les barons créés, il existait d'autres barons, dont la noblesse remontait à des temps presque aussi anciens que la famille royale. Ces personnes tenaient une place assez atypique dans la hiérarchie (Montmorency, barons coutumiers devenus ducs, aujourd'hui éteints).

Un seul membre de la famille titrée, l'aîné (que l'on nomme «chef de nom et d'armes»), a vocation à porter le titre familial. Les cadets adoptent généralement le même titre en intercalant leur prénom, entre le titre et le « nom de terre » auquel il est attaché. Il s'agit là d'un titre, dit «de courtoisie», dépourvu de reconnaissance officielle et réservé à un usage mondain. Ainsi le comte N... de X... porte un titre de courtoisie, alors que le comte de X... porte le titre régulier.

Il y a néanmoins un cas où le titre peut se décliner, et c'est bien le seul autorisé: un noble titré et pair héréditaire a son fils ainé qui reprend le titre, mais les cadets peuvent prendre le titre suivant dans la hiérarchie, de manière héréditaire.


Cercle

Certains domaines de la vie publique ou économique sont proportionnellement surreprésentés par des gens issus de la noblesse: nombreux cadres dans le corps diplomatique, l'armée et d'autres secteurs de l'administration, ainsi que dans la haute finance. On en retrouve aussi plus qu'ailleurs dans les relations publiques, certains domaines culturels, comme la conservation du patrimoine et même la mode, où le port d'un nom aristocratique est considéré comme un avantage et un gage de savoir-vivre. Les nobles ont parfois une vie sociale riche dans le but de favoriser leurs réseaux de sociabilité et d'entraide. Quand ils en ont les moyens financiers, ils se côtoient et s'invitent souvent à l'occasion de dîners, de bals ou de rallye.


La chevalière



Chevalière armoriée

La chevalière est portée en France par les hommes à l'annulaire de la main gauche (avec l'alliance s'ils sont mariés), contrairement à l'usage dans d'autres pays européens où elle est portée à l'auriculaire de la main droite (Grande-Bretagne, Belgique...) ou gauche (Suisse et Belgique). En revanche, les femmes la portent toujours à l'auriculaire. Il existe plusieurs modèles : ovale, tonneau, ronde, carrée, etc. Les armoiries de la famille y sont représentées et sont «timbrées», c'est-à-dire surmontées :

  • soit d'une couronne si la famille possède un titre de noblesse (la forme de ces couronnes varie en fonction du titre porté),
  • soit d’un heaume (casque) d'écuyer, symbole de la chevalerie, pour celles qui ne possédent pas de titre de noblesse.

Les roturiers (personnes non nobles) ne peuvent en principe avoir sur leur chevalière qu’un simple écu ou leurs initiales; cependant cette règle selon laquelle le heaume et la couronne sont réservés à la noblesse n'a jamais été suivie, de même que l'usurpation de titre n'a jamais été réellement punie pour les nobles. En Suisse tous les citoyens peuvent porter des armoiries surmontées d'un heaume. La chevalière peut se porter en baise-main (pointe de l'écu vers l'extrémité des doigts) ou en bagarre (pointe de l'écu vers l'intérieur de la main). Il est de plus en plus courant de la porter en bagarre. Toutefois en France les familles nobles suivent plutôt la tradition voulant que seules les personnes dont le cœur est pris la portent ainsi, montrant ainsi qu'elles ne sont pas libres. Et si porter une chevalière n’est pas gage de noblesse, ne pas en porter n’est pas gage de roture, car beaucoup de nobles n'en portent pas, le plus souvent par discrétion ou refus d'être catalogués comme tels.

Adapté de l'article original de Wikipédia par Florian

_________________
«Allez, viens avec moi,
Nos cœurs à la lumière,
Les étoiles dans nos bras,
Et nos âmes en Enfer.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfants-des-tenebres.forum2jeux.com
 
La noblesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce n'est pas la beauté de la femme qui ensorcelle, mais sa noblesse
» {{ NOBLESSE ETRANGERE
» Registres/honneurs de la haute noblesse du Poitou disparue
» Noblesse du Poitou (Archives)
» 8. Diverses chartes (Avocats, Noblesse, Bourgmestre, Tribun)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants des ténèbres :: Avant de jouer :: Informations :: L'univers de jeu-
Sauter vers: